Qualité

La roue de deming est la représentation parfaite du fonctionnement d’un système de management de la qualité. Les meilleurs observateurs et connaisseurs auront reconnus cette roue dans mon logo. Son principe est d’avancer en PDCA (Plan Do Check Act) avec une cale lui évitant de faire marche arrière (la barre rouge de mon logo…). Planifier, réaliser, contrôler, améliorer, planifier, contrôler, améliorer, planifier…Encore et encore.

Mon métier de consultant formateur consiste à vous conseiller pour vous accompagner dans cette démarche, et de former afin de vous familiariser avec ce langage. Je vous apporte en utilisant les outils appropriés et en animant des groupes de travail, tout le soutien nécessaire à la mise en place et l’animation de votre démarche dans un but d’améliorer vos performances pour une atteinte de vos objectifs conduisant à leurs réévaluations. Mon approche est factuelle, la prise de décision vous est propre.

Une veille normative et réglementaire me permets de me baser toujours sur la dernière version en vigueur et d’anticiper sur les prochaines mises à jour (des normes ISO 9001, EN 9100, RABC, ISO 13485, ISO 80079-34, ATEX et autres directives). Je vous donne les clés qui vous permettrons non seulement d’animer votre démarche mais également de la promouvoir afin qu’elle devienne un élément de confiance essentiel vis à vis de vos parties intéressées.

Je vous aide à la mise en place,au suivi et à l’amélioration d’une démarche qualité, à la mise en oeuvre de la réglementation, à la qualification de vos procédés spéciaux, à la gestion des processus et informations documentées de votre entreprise.

Ecouter, s’orienter pour satisfaire le client ou tout autres parties :
Il faut avoir une prise en compte équitable des attentes de l’ensemble des parties intéressées. L’écoute “client” est une donnée d’entrée de votre politique qualité. Elle est normative, il faut en repérer ses besoins mais la norme n’impose pas la méthode à utiliser. Pour nous permette de définir votre politique qualité et de mettre en place les stratégies qui en découlent, nous pouvons réaliser des enquêtes de satisfactions, une analyse de la valeur de vos produits et services, transformer les non-conformités clients et réclamations en opportunités d’amélioration.

L’analyse de la valeur permet de se poser les bonnes questions sur l’étude du marché par la prise en compte pertinente de l’environnement (externe et interne). Il permet de faire les bons choix qui permettront de satisfaire les besoins de vos clients tout en optimisant vos ressources. Cet outil d’aide à la décision est une dynamique interactive favorable à l’innovation appelé parfois management par la valeur. C’est une analyse fonctionnelle s’appuyant sur le concept de valeur, votre produit, son marché, la demande, l’offre et tout son environnement ; pour aider aux choix stratégiques.

Diagnostic Qualité
Après avoir analyser votre besoin, votre système doit être diagnostiqué. C’est le point de départ de toute démarche qui permet de faire un état des lieux, une analyse de l’existant qui vous permettra de vous diriger dans la bonne direction. Le diagnostic fonctionnel est une analyse de fonctionnement de l’entreprise qui permet de déceler les axes d’amélioration possibles.

Planifier la qualité – Démarche d’amélioration
Les axes d’amélioration qui permettront de répondre aux exigences seront enregistrées dans un un plan d’amélioration général ou spécifique.
Une gestion de projet pourra être proposé.

Gestion documentaire
Faites évoluer votre système par l’amélioration de sa pyramide documentaire. Une bonne gestion documentaire peut même faire gagner du stock !

Divers outils et méthodes de la qualité qui peuvent être utilisés
Il faut savoir utiliser les outils techniques adaptés, maîtriser et utiliser à bon escient les outils d’analyse, de surveillance, de mesure, d’évaluation, de prévention, de gestion et d’amélioration de la qualité.
Le QRQC (Quick Response Quality Control), les QQCOQPC (Qui ? quand ? comment ? où ? Quoi ? Pourquoi ? Combien ?), le diagramme de PARETO, les 5S, les 5 pourquoi, le SPC (Sondages statistiques et maîtrise statistique des procédés qui permettra de déterminer la capabilité d’un procédé), le plan d’expérience, animer des groupes d’amélioration ou de résolutions de problèmes par le MRP (Méthode de résolution de problèmes). Mettre en place un système de contrôles adapté tout au long de la chaîne par la mise en place ou l’amélioration d’un plan de surveillance, de contrôles réceptions, d’auto-contrôles et de contrôles finaux.
L’analyse des modes de défaillances et criticités (AMDEC produit, service, process, et processus) nous permet d’analyser au mieux vos problèmes afin d’y apporter les meilleures solutions.

Approche processus
Identifier et définir la cartographie des processus, traduire vos activités par un organigramme fonctionnel. Rédiger et manager vos processus, les définitions de fonctions. Avoir une approche système afin de bénéficier des opportunités et d’en maîtriser les risques.

Gestion des fournisseurs – Relations mutuellement bénéfiques
La sélection et l’évaluation des fournisseurs est un chapitre important dans un système de management de la qualité. Je vous aide à mesurer votre performance achats.

Indicateurs et tableaux de bord
Suivre les résultats des processus afin d’en garantir de leur efficacité en mettant en place les moyens de surveillances et objectifs adaptés. Je vous accompagne dans le choix de vos indicateurs et l’élaboration de tableaux de bords qui vous permettrons de suivre la gestion de la qualité et la gestion de production.

Audit Qualité
Se faire auditer c’est faire appel à un œil extérieur afin d’en connaitre les opportunités d’amélioration. Voilà pourquoi, il est non-conforme d’auditer son propre travail. Maîtrisez le fonctionnement de vos activités ou de celles de vos fournisseurs alimenter la roue de deming.

Le COQ – Coût d’obtention de la qualité
Après avoir pris connaissance de l’ensemble des outils existants, vous me direz “Oui mais tout ceci a un coût !”, alors je vous répondrai “Tout ceci a un gain !”. Le COQ est un outil très sérieux, papa de la poule aux d’or. Il demande une participation active de la direction et des différents responsables de l’encadrement et une organisation spécifique avec un temps de chiffrage relativement important (tout au moins au début). Il permet de chiffrer l’ensemble des coûts de non qualité et de maîtrise de la qualité. Vous pourrez alors “mesurer” le retour sur investissement de la mise en place d’un SMQ, vérifier alors la rentabilité de votre SMQ, en justifier son efficacité, aider à préciser des points de la politique qualité, suivre l’évolution des coûts qualité par service, réaliser une comptabilité analytique performante, afin de mettre en place les actions nécessaires à la diminution de ces coûts pour le semestre ou l’année à venir.

Les coûts d’obtention de la qualité sont le résultat de l’addition des coûts de non qualité et de maîtrise de la qualité. COQ = CNQ + CMQ. Il faut faire augmenter CMQ pour faire baisser CNQ et donc COQ.

Les coûts de non qualité qui peuvent être baissés sont : Les pénalités de retard, les pertes de clientèle, les accidents du travail, l’absentéisme pour maladie professionnelle, les retards de livraisons des produits ou retards de paiement client, les frais de réparation et coûts d’arrêt suite à pannes, les réclamations clients, les interventions au titre du SAV, les rebuts sur encours ou sur produit finis, la sous-traitance non conformes, les retouches, la pollution, les travaux non facturés…